Ce blog a été pendant une longue période,  une façon de m'exprimer, de partager tout ce qui, au quotidien, représentait ma vie, mes passions. Depuis le premier jour de cette année,  je n'arrive plus à savoir, voire exprimer ce qui m'est agréable. Tout me paraît futile, superficiel... et je ne veux pas communiquer en" négatif".
A jamais, ma vie ne sera la même qu'avant ce maudit jour...
Il faut absolument que j'expulse ce mal-être  !!!

Ces quelques vers empruntés
ici

expriment exactement ce que je ressens
Merci à Harmonia de m'avoir permis de les publier

je vous promets d'essayer d'être plus souvent, fidèle au rendez-vous....  

 


fleur_035

Ma soeur 

Mon amie, ma petite soeur, comme le temps passe

Et comme la douleur en moi reste vivace

Car rien ne peut combler le vide que tu laisses

Et dans ma maison une infinie tristesse

A tissé de fil noir un voile sur mon front,

Sur mes lèvres qui tremblent en prononçant ton nom.

Tu demeures pourtant dans mon coeur, dans ma vie

Dans chaque souvenir ton image surgit,

 Se fixe à ma mémoire, aussi fort que le lierre

Accroche ses racines au flanc des vieilles pierres...

Hélas ! tu es partie, comme un jour d'été

Laissant place à la pluie dans mon coeur affligé

 Et rejoignant un monde de paix éternelle

Tu m'a laissée là, les yeux rivés au ciel...

Alors, il faut puiser au-delà de la peine

La force de poursuivre une route sereine

Sans dévier mon regard du lumineux cortège

Où une étoile d'or scintille et me protège...

C'est toi, petite soeur, c'est ton âme, ta voix,

Qui résonne à jamais et me dit - "ne pleure pas"

Mais qu'il est difficile, au terme du voyage

D'écrire le mot FIN sur la dernière page !...